Abdo_880X500.jpgDescription générale :

Les prises et pertes de poids, une grossesse ou une prédisposition génétique ont pu influer négativement l’aspect de votre sangle abdominale.

Dans certains cas une lipoaspiration pourra s’avérer suffisante pour retrouver votre ventre plat. Pour les autres cas, les muscles abdominaux devront être retendu. Il faudra peut-être également supprimer un surplus de peau et vergeture. Une abdominoplastie partielle ou complète sera donc la solution à votre demande de ventre plat.

 

Chaque chirurgien adopte une technique qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour obtenir les meilleurs résultats. Toutefois, on peut retenir des principes de base communs :
Incision : Le tracé des incisions, qui correspond à celui des futures cicatrices, a déjà été évoqué : il est, en fait, en fonction de la localisation et de la quantité de peau lésée : en pratique, la cicatrice sera d’autant plus longue que la quantité de tissu à retirer est importante.
Lipoaspiration : La graisse en excès peut être extraite par lipoaspiration et les muscles distendus sont remis en tension. La peau restante (au-dessus du nombril) est redrapée vers le bas et peut bénéficier d’un « capitonnage » visant à la refixer sur la paroi musculaire sous-jacente, améliorant ainsi la remise en tension (en particulier de la portion haute) et permettant de condamner l’espace de décollement et de limiter le risque d’épanchement.

L’intervention comprend trois phases bien distinctes :
- La liposuccion du ventre : Le chirurgien commence par aspirer la graisse située sur l'abdomen et les flancs. La liposuccion permet d'affiner la zone de la paroi abdominale au niveau de l'estomac avant d’éliminer l’excédent cutané.
- La chirurgie abdominale : En cas de relâchement cutané minime, le chirurgien fait une mini-abdominoplastie. Il enlève la peau en excès dans la région sous le nombril sans qu’il soit nécessaire de toucher aux muscles. En cas de relâchement cutané très important, le chirurgien fait une abdominoplastie complète. Il enlève le surplus cutané au niveau de la partie inférieure du ventre et redrape, en la retendant, la moitié supérieure, qui est ensuite étirée pour recouvrir une surface quasiment doublée. Le nombril émerge alors à sa hauteur normale, par un orifice réalisé dans la peau abaissée.
- Le raffermissement des muscles : Le chirurgien remet en tension les muscles de la paroi abdominale. Ce resserrement des muscles grands droits (diastasis) permet de recréer une ceinture abdominale solide, d'aplatir la zone de l'estomac et d'affiner la taille.

Durée : 1 à 3 heures, selon l’importance du travail à accomplir.

Avantages : Au-delà de l’amélioration esthétique qui est souvent appréciable parfois même spectaculaire en termes de silhouette, les plasties abdominales apportent en règle générale à la patiente (ou patient) une amélioration très nette en termes de confort.
De plus, cette amélioration fonctionnelle et le mieux-être psychologique obtenus aident la patiente ou le patient dans l’ajustement de leur équilibre pondéral.

Inconvénients : Il n’est pas rare que des imperfections localisées soient observées, sans qu’elles constituent de réelles complications :
• Ces imperfections concernent notamment la cicatrice qui est parfois un peu trop visible, adhérente, voire asymétrique ou ascensionnée. Cette cicatrice peut, dans certains cas, devenir élargie, épaisse, voire chéloïde.
• L’ombilic peut être imparfaitement extériorisé́ et avoir perdu un peu de son naturel.
• Des petits excès cutanés latéraux sont parfois constatés
• Quelques irrégularités dues à la lipoaspiration peuvent persister
• En cas de tension excessive au niveau des berges de la suture, une ascension des poils pubiens peut être observée.

Ces imperfections de résultat sont en règle générale accessibles à un traitement complémentaire : « retouche » chirurgicale réalisée sous anesthésie locale ou anesthésie locale approfondie à partir du 12ème mois post-opératoire, en ambulatoire.

Résultat : Il ne peut être jugé qu’à partir d’un an après l’intervention. Il convient, en effet, d’avoir la patience d’attendre le délai nécessaire à l’atténuation de la cicatrice et de réaliser pendant cette période une bonne surveillance au rythme d’une consultation environ tous les 3 mois pendant 1 an.

Tarif : 6'300 CHF - tout compris

Premiere consultation

Remplissez le formulaire et nous vous contacterons pour un rendez-vous

Photos avant /après lors de la consultation